Une autre histoire, sur la piste des Dieux

Une autre histoire, sur la piste des Dieux

Le signe de l'oie

 

Que voyez-vous ?

 

Peut-être la rune Elhaz, un homme les bras levés, un arbre, une patte d'oie, un bas-ventre féminin ? Il semble qu'il n'y ait pas de rapport entre tout ceci et pourtant tout est lié.

 

Pour moi c'est le symbole de l'homme transfiguré par la descente de l'Esprit Saint (principe féminin volatil) en son corps (principe masculin fixe, "masque l'Un"). Aussi, on peut y voir un homme qui manifeste sa j-oie... disant peut-être : "j'oie !", du verbe ouïr.

 

 

Dans cet image, on peut y voir un homme avec des cornes de cerf, un dieu Cernunnos (Cerne-Anneau) représentant le principe cosmique en état réceptif. Les bras en V, initiale de Vénus, de Vie et de Vérité, il se met au diapason avec l'esprit de Vie descendant en lui : il reçoit la Connaissance, c'est à dire la véritable Loi de l'Oie;  l'Oie étant une représentation de la déesse Mère et la messagère de l'Esprit Saint provenant de la Source.

 

La rune Elhaz c'est d'ailleurs la marque d'une patte d'Oie, avec trois branches symbolisant la trinité du feu divin (comme le trident de Shiva et de Poséidon, la lettre hébraïque Shin, ...).

 

   

 

La flèche au milieu du trident indique que c'est ici une force montante, venant à la rencontre de la force de polarité opposée ("langues de feu" de l'Esprit Saint descendant).

 

 

 

 

 

 

 

   Notons au passage que le W est la lettre M inversée; le M symbolisant la force de la Mère, en Mouvement (rune Ewhaz)

 

 

 

 

 

 

On peut aussi voir dans le signe de l'oie les deux lettres V et I du mot VIE avec le I fécondant le V (outre le V on peut y voir bien sûr l'équerre franc-maçonnique puisqu'elle symbolise le même principe féminin volatil et passif).

 

Ce signe de l'oie c'est aussi un symbole magique du Moyen-Age. Et comme à cette époque tout ce qui était considéré comme magique était aussi considéré comme maléfique, impur et dangereux, les lépreux par exemple devait porter une patte d'oie sur eux. Aussi, la patte d'oie signe l'état de menstruation chez la femme : elle est un symbole d'"impureté" féminine. En fait c'est certainement le contraire et c'est le signe d'une puissance chtonienne que l'autorité paternaliste de l'époque voulait cacher et étouffer à tout prix.

 

"La patte d’oie se réfère donc au réel sacré qui nous échappe et nous effraye. Le pouvoir de la génération est intimement lié au cycle menstruel et fait l’objet, en même temps, de toutes les envies et de tous les effrois des humains. L’effroi surgit d’ailleurs souvent devant une quelconque difformité corporelle : boiteux, bègues, borgnes, bossus, roux, ont toujours un caractère “animal” et donc divin. On leur prête des savoirs mystérieux. Il faut s’en méfier. La menstruée participe du sacré par le fait de son impureté qui elle aussi participe intimement du sacré."

http://carmina-carmina.com/carmina/contes/oie.htm

 

Dans ce signe de l'oie on pourrait même y voir une vulve avec l'écoulement du sang menstruel. Je n'ai pas l'esprit si mal placé que ça vu que c'est une partie de ce symbole que l'on peut retrouver dans ce caractère sumérien archaïque signifiant "femme" :

 

 

C'est le triangle pointe en bas du sceau de Salomon représentant le Feu descendant. C'est aussi ce que l'on peut voir signifié dans la patte d'oie. On peut également y voir un pont entre les forces montantes et descendantes de la Terre et du Ciel.

 

 Informations complémentaires sur la rune Elhaz ici : http://nasbbga.wordpress.com/2009/05/14/elhaz/



09/04/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres