Une autre histoire, sur la piste des Dieux

Une autre histoire, sur la piste des Dieux

Le croissant de l'une et les cornes de l'autre

Voici un "croissant musulman", un symbole similaire à l'homme au bras levé que l'on peut voir en la rune Elhaz et qui selon moi représente le principe cosmique dans son état réceptif. Il est d'ailleur placé comme une antenne au sommet des mosquées, de même que la croix chrétienne au sommet des églises :

 

 

 

 

On peut y voir un croissant de lune mais aussi les cornes d'un taureau (le "veau d'or", Baal), symbole cosmique hérité de l'ère... du taureau. Au centre de ce "croissant" se trouve le principe de la Source "tombée sur Terre", le principe féminin porteur de lumière (Vénus, Lucifère) :

 

  

 

 

 

 

 

Il semble clair que dans ce croissant de lune on peut aussi voir les cornes d'un taureau, attribut d'un dieu représentant les forces cosmiques, tantôt contrôlante, tantôt protectrice de l'oeuf de Vie placée dans les ténèbres du monde d'en-bas.

 

Il est possible que la croix ansée, composé d'un Tau (lettre T), soit un symbole dérivé de ces cornes de Taureau. Notons au passage que le mot Taureau commence justement par Tau.

 

 

 

 Comme je le disais dans l'article " le soleil noir", le principe cosmique correspond au principe masculin ("masque l'un") qui -dans ses aspects plus ou moins négatif et positif- piège, enserre, contrôle, encercle, entoure, enveloppe, protège le principe féminin qui siège au centre et qui est relié à la Source (Plérôme des Gnostiques).

Cosmos signifie "la peau du serpent" en sumérien et masque la lumière de la Source. Il correspond au Temps linéaire et à ses cycles spiralés. Le principe Féminin correspond à ce qui est à l'intérieur et subtil, à ce qui baigne tout : c'est l'Espace (dont le vide apparent est en fait plein de subtilités)

 

En fait tout est marqué dans les lettres composants les mots. La lettre C représente une corne pivotée à l'horizontale. La lettre O représente le principe infini, l'eau (l'O), qui est illusoirement enfermée, entourée, cachée, avec une coquille, une p-eau, un ann-eau, ...

On peut remarquer que l'on retrouve souvent les lettres C et O ensembles : COsmos, COrne, COquille, COuche, COlimaçon, CO2, COccyx, OCcipital, OCcident ("oxydant"), OCculte ... C'est directement hérité des anciens signes et hiéroglyphes, d'où découlent nos lettres, et qui sont signifiant d'une COnnaissance Occulte. Le CO peut être lu dans cette image par exemple :

 

 

On peut aussi voir les COrnes dans une éclipse de soleil :

 

 

 

 

On peut dire que le croissant musulman est le CrOissant de soleil d'une éclipse symbolisant la force OCcultant la lumière véritable et s'en faisant tantôt le réceptacle tantôt le déviateur. Et c'est bien ce symbolisme que l'on retrouve dans les Cornes du taureau.

 

On le retrouve également avec la COupe du Graal permettant de recevoir le sang précieux (près des cieux) du principe féminin de la déesse. Le Graal pourrait bien représenter le principe COsmique masculin apte par son ouverture du COeur à recevoir l'Esprit Saint (esprit sein et sain au milieu de tout). Il représente le support de la COopération permettant l'alchimie spirituelle entre les deux principes fixe et volatil Corps-Esprit (ou "S prit corps" : le S de Sang et de Serpent représente ce qui vibre et ondule, du volatil aérien au rampant terrestre).

 

A une certaine échelle ce principe masculin est le COrps qui, transmuté par le Feu divin, perd le C COrrompant et devient Or. Il est représenté par l'ostie catholique représentant le COrps du Christ, c'est à dire le principe cosmique masculin régénéré par le principe féminin de la Source (dont le sang symbolisé par le vin est un vecteur, comme l'eau et l'éther)

 

On retrouve ceci expliqué à travers le mythe du taureau ailé. Ses cornes représentant le fixe et le fixateur, c'est à dire le "sacrifié", et les ailes représentant sa libération, c'est à dire sa transmutation.

 

 

En alchimie le Mercure représente le principe volatil offrant au principe fixe de la Terre, le Sel (S-el : Serpent dieu. S-aile : Sans aile), la potentialité de retrouver ses ailes sous l'action du Souffre. Il est représenté avec le symbole zodiacal du taureau avec une petite croix en-dessous. Si la croix symbolise la crucifixion, le sacrifice, alors on lit : le mercure sacrifie le Taureau, c'est à dire le Sel.

Le Sel fait don de sa Force et de son Feu, inspiré par le messager androgyne mercure.

 

 

 

On peut y voir aussi les cornes symbolisant la puissance et la capacité à capter et se syntoniser avec le principe féminin volatil pour le transmettre du Ciel à la Terre, du centre à la périphérie, permettant ainsi au Sel de la Terre de transmuter. En somme l'alchimie décrit les étapes de transformations des principes Sel-Souffre-Mercure que l'on peut retrouver dans les termes judéo-chrétiens de Corps-Ame-Esprit.

 

Pour continuer un peu sur le thème du taureau, on retrouve la symbolique du sacrifice libérateur dans le Mithraïsme. Le dieu Mithra est souvent représenté en train de tuer un taureau et portant des attributs symbolisant la liberté (bonnet phrygien, torche). Cet acte marque sans doute symboliquement un passage  initiatique à un autre état : de la matière, de l'initié, qui s'affranchit du joug de l'incarnation représenté par le taureau. Il passe alors au stade d'initié éclairé et libéré par la lumière et sa COnnaissance.

 

 

La statue de la liberté représente d'ailleurs le Mithra luciférien (portant la lumière, c'est à dire ressuscitant le soleil qui était couché entre les cornes du taureau, le taureau symbolisant la Terre et la fin de son cycle).

 

  

On peut noter qu'il y a 7 rayons, 7 influences astrales, 7 étant un nombre cosmique. On pourrait voir en Mithra l'Homme cosmique réalisé, l'Adam Kadmon

 

 

Ce que je souhaite retenir c'est que le principe fixateur, masculin, cosmique -les cornes du taureau- est amené à mourir, à abandonner sa vieille peau opaque à la fin du cycle pour laisser place à la transparence. Le charbon laisse place au cristal pour une expression toujours plus authentique du soleil intérieur de l'Etre, invincible et invaincu. Un soleil se COuche et un autre renaît au-dessus d'une nouvelle Terre. Après avoir COuvé dans le temps d'un cycle, il repasse au-dessus de l'horizon pour un nouveau jour cosmique, un nouveau temps : c'est le phénix qui renaît de ses cendres.

 

Le OC est le début d'OCcident où le soleil se couche mais c'est aussi le début d'OCtuple, le chiffre huit symbolisant la renaissance. Et c'est la symbolique orientale qui nous offre cette image :

 

 Représentation d'un Ox (!), un des signes du zodiaque chinois avec son idéogramme en forme de croix, le tout inscrit dans un OCtogone (symbole de renaissance, notamment chez les chrétiens dans les églises desquels on trouve des bénitiers de forme octogonale)

 

Le O de OX (qui se lit OCs) symbolise l'infini illusoirement enfermé dans un cycle cosmique.

Le X de OX signifie l'achèvement du cycle illusoire : il correspond à la fin de l'oeuvre au noir en alchimie; et c'est l'ancienne graphie de la lettre Tau. Cette lettre correspond à Tav, la dernière lettre hébraïque.

Aussi, si on voulait signifier la fin d'un cycle à un enfant de cinq ans on lui dessinerait sans réfléchir un cercle barré d'une croix.

 

En résumé, le Taureau et ses cornes, le Tau, le X, représente le creuset du Temps et notamment le Temps qui se termine, le sacrifié : un cycle cosmique en phase terminale, cloué et mis en Terre avant le mystère de la renaissance à la lumière. Ce sont bien les cycles de la Terre qui donne l'illusion des morts et renaissances du soleil qui en fait est toujours vivant (c'est le "sol invictus"). Ce soleil est au-delà et au-dedans de tout cycle temporel spiralant autour tel un Serpent.

 

Fin du Temps, fin du serpent Tentateur Tentaculaire représentant symptomatique de l'esprit circulant dans la matière, fin du générateur de dualité lumière-matière, bien-mal, masculin-féminin, ...

 

 

Nous avons vu que le T représente le creuset, le support de l'Oeuvre cosmique (la Terre, le Temps) et sa fin relative pour un nouveau cycle, un nouveau début.

La fin rejoint le début comme le serpent qui se mord la queue (Ourobouros, père de Cronos) . Et ceci est encore inscrit dans l'alphabet hébraïque !

La dernière lettre, Tav, représente le travail achevé du taureau (terreau), la fin; or la première lettre, Aleph, représente un taureau dans toute sa force et sa vigueur. Elle représente l'archétype du père. Retournez notre A hérité de Aleph et vous verrez une tête de taureau stylisée.

 

"Au commencement était donc le bœuf ou le taureau. Le bœuf avait une grande importance dans une civilisation rurale : force motrice, symbole d’énergie."

http://classes.bnf.fr/dossiecr/atelier/aleph.htm

 

Notons au passage que le mot "boeuf" contient le mot "oeuf" dont la racine se trouve dans le mot "oeuvre". Voici une image de l'idéogramme ancêtre de Aleph :

 

Source : http://jeanpaulmarlot.free.fr/aleph.htm

 

 

Remarquez la tête avec l'oeil (l'oeil-de-boeuf) : c'est très proche du symbole du soleil et de l'or en alchimie (un cercle avec un point au milieu). L'oeil-de-boeuf renvoie aussi à "l'oeil qui voit tout".

 

L'alphabet hébraïque décrit les étapes de l'Oeuvre cosmique et alchimique opéré dans le Temps. Cet alphabet décrit un cycle puisque la fin rejoint le début comme le cycle de l'an (An étant un nom du dieu du Temps, chef du Cosmos, peut-être l'Adam originel déchu dont les humains se sont fait les héritiers, le prolongeant tels des socs de charrue travaillant la Terre).

 

Le Char solaire danois de Trundholm

Source : http://lamainrouge.wordpress.com/category/symboles

 

 

Je suis persuadé que les mythologies, les religions, les occultismes, les gnoses et les alchimies sont autant de prismes qui tendent à conserver, protéger, exprimer, cacher ou dévier la même lumière de connaissances primordiales. En tout cas tout est lié !

Alors lisons dans ces prismes fractionnants, dans nos COrps aussi et surtout, qui sont autant de boules de christ-al dont nous avons le devoir de se réapproprier la substantifique moelle lumineuse et unitaire (uni-Terre).

 

 

 

 



09/04/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres