Une autre histoire, sur la piste des Dieux

Une autre histoire, sur la piste des Dieux

Le seigneur des anneaux

 

 

"Devenez ce que vous étiez destiné à être"

 

Un être qui unit tous les mondes en lui car en tant qu'humain il a compris qu'il était les elfes, les hobbits, les orques et les nains, Frondon,  Gandalf et Sauron. Les uns dominent sur les autres ou coopèrent à un moment donné pour retrouver l'union dans la terre du milieu.

Le combat du bien et du mal s'effectue avant tout en sa terre et son issue n'est jamais  en faveur d'un camp ou d'un autre. Il est un fil noir ou blanc dans la tapisserie de sa légende. L'histoire du seigneur des anneaux est celle d'une légende alchimique où tous les archétypes sont acceptés pour ce qu'ils sont : une part de soi-même.

La trilogie mérite d'être vue selon une vision alchimique qui invite à réouvrir ses yeux anciens et envisager une belle issue à l'Histoire. Une Histoire qui ressemble à un cauchemard jusqu'au dernier instant, juste avant le grand réveil.

 

"Mais que raconte Le seigneur des anneaux? L'histoire d'un grand combat final pour la possession de l'anneau ou sa restitution, pour l'avènement ou non, à la fin d'un cycle pluri-millénaire, d'un nouveau commencement, et la résistance de "vieilles nations": les elfes, les ents, les nains, les hobbits et les humains (un monde "multipolaire"), à une hyperpuissance terriblement menaçante pour le monde, dans son asservissement de la nature et des peuples, dans la standardisation de ses "créatures" grossières et incultes (les orques), mi-bêtes mi-robots, menées par un "seigneur" qui, débarassé de ses tripes et de son coeur, n'est plus qu'un oeil, centre d'un vaste réseau de surveillance (et de manipulation), gigantesque toile arachnéenne tissée sur le monde, considéré comme une proie, et qui peut pénétrer même jusqu'à l'intérieur des esprits... Au-delà de l'envoûtement et du plaisir du conte, au-delà des évasions dépaysantes de l'heroic fantasy, la fascination particulière qu'exerce aujourd'hui le seigneur des anneaux sur le monde occidental ne provient-elle pas, avant tout, de ce qu'il lui tend le miroir de la parabole, où notre monde contemplerait comme un reflet de sa destinée sur le plan mythologique.

 

« L'anneau brillera dans le ciel de l'Europe », Frédéric Mirefleurs, Éléments (revue), nº 111, décembre 2003, p. 34



03/07/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres