Une autre histoire, sur la piste des Dieux

Une autre histoire, sur la piste des Dieux

L’invitation…

Peinture de Tomasz Alen Kopera


Par Oriah


Ca ne m'intéresse pas de savoir ce que vous faites dans la vie.
Je veux bien savoir ce dont vous brûler d'envie
et si vous songez à réaliser les désirs les plus chers à votre coeur.

Ca ne m'intéresse pas de savoir quel âge vous avez.
Je veux bien savoir si vous vous risquez à passer pour fou
par amour, pour un rêve, ou pour le plaisir d'être aventureusement vivant.

Ca ne m'intéresse pas de savoir quelles planètes sont en carré avec votre lune...
Je veux bien savoir si vous êtes allé au coeur de votre souffrance, si vous avez été déchiré par les trahisons de la vie,
ou si vous vous êtes ratatiné et renfermé par peur et autre douleur.

Je veux bien savoir si vous pouvez cohabiter avec la souffrance,
la mienne ou la vôtre
sans chercher ni à la cacher, ni à l'atténuer, ni à l'éliminer.

Je veux bien savoir si vous pouvez cohabiter avec la joie, la mienne ou la vôtre,
et si vous savez danser avec ivresse et vous imprégner de l'extase jusqu'au bout des ongles
sans nous rappeler qu'il faut faire attention, rester réaliste et ne pas oublier les limites de l'être humain.

Ca ne m'intéresse pas de savoir si l'histoire que vous racontez est vraie.
Je veux bien savoir si vous êtes capable de décevoir quelqu'un pour rester fidèle à vous-même.
Si vous êtes capable de supporter une accusation de traîtrise et ne pas trahir votre âme.
Si vous êtes capable d'être infidèle et par conséquent digne de confiance.

Je veux bien savoir si vous pouvez voir la Beauté, même si elle n'est pas jolie tous les jours.
Et si vous savez vous ressourcer en sa présence.

Je veux bien savoir si vous pouvez vivre avec l'échec, le vôtre et le mien,
et vous tenir immobile au bout du lac en criant "oui" à la pleine lune argentée.

Ca ne m'intéresse pas de savoir où vous habitez ou combien d'argent vous avez.
Je veux bien savoir si, exténué et plein de bleus à l'âme après une nuit de chagrin et de désespoir,
vous êtes capable de vous lever et faire ce qu'il faut pour nourrir les enfants.

Ca ne m'intéresse pas de savoir qui vous connaissez ou comment vous avez atterri ici.
Je veux bien savoir si vous saurez rester au centre du feu avec moi, sans vous dérober.

Ca ne m'intéresse pas de savoir où, avec qui et ce que vous avez étudié.
Je veux bien savoir ce qui vous supporte à l'intérieur quand tout fout le camp.

Je veux bien savoir si vous pouvez rester seul avec vous-même
et si vous appréciez vraiment votre compagnie dans les moments de passage à vide.

Oriah. © Mountain Dreaming
Extrait traduit du livre « The Invitation » publié par HarperONE.
Source originale: //www.oriahmountaindreamer.com/
Nouvelle traduction offerte gracieusement par Cloé Angonin



17/12/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres