Une autre histoire, sur la piste des Dieux

Une autre histoire, sur la piste des Dieux

GRAAL

 

Dans "Le voyage à Shamballa", de Anne Givaudan et Daniel Meurois, le graal est nommé Gor-Al par les êtres de Shamballa.

 

Ce mot ce décompose ainsi en sumérien :

 

gur, kùr : tourner, retourner, efface, enlever
alañ, alan, alam, ál : image, statue, figure, apparence
gur - al = "qui efface les apparences"
 

Le Graal est quelque chose qui efface les apparences. Qu'est-ce que ceci peut bien vouloir dire ? Selon le livre que je cite plus haut, il s'agit d'une pierre cristalline, d'un Christ-al en fait.

 

 

En définitive on pourrait voir le Graal comme un symbole christique, ou plus exactement le symbole du Christ dont nous sommes tous des dépositaires et émissaires potentiels. L'énergie christique est propre à effacer les apparences, à sortir de l'illusion dans laquelle nous sommes plongés depuis des millénaires.

 

 



29/05/2009
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres