Une autre histoire, sur la piste des Dieux

Une autre histoire, sur la piste des Dieux

Champ akashique, mémoire de l’Humanité et Champ quantique

 

Dr Erwin Laszlo

 

 

Il sera présent au III Forum 2012 des thérapies quantiques à Reims les 17-18-19 Novembre

 

 

http://www.quantiqueplanete.com/accueil/

 

 

Philosophe des sciences et spécialiste hongrois de la théorie des systèmes. Fondateur et président du Club de Budapest qui réunit un réseau d’experts internationaux proposant des alternatives à l’état du monde. Nominé pour le Prix Nobel de la Paix en 2004, et renominé en 2005. Auteur ou coauteur de plus de 400 articles et 47 livres traduits en 22 langues, dont Management évolutionniste, Aux racines de l’Univers, les défis du troisième millénaire, Sciences et Réalité et Science et champ akashique.

Voir le site : http://ervinlaszlo.com

Les mystiques et les sages savent depuis longtemps qu’il existe un champ cosmique reliant tout à tout, au plus profond de la réalité. Un champ qui conserve et transmet l’information. Il est connu sous le nom de « champ akashique » ou « champ A ». De récentes découvertes en physique quantique indiquent que celui-ci est réel et qu’il a son équivalent dans le champ du point zéro qui sous-tend l’espace comme tel. Ce champ consiste en une mer subtile d’énergies fluctuantes à partir desquelles tout émerge : les atomes, les galaxies, les étoiles, les planètes, les êtres vivants, et même la conscience. Ce champ du point zéro est la mémoire constante et éternelle de l’univers. Il conserve les données de tout ce qui s’est jamais produit sur la Terre et dans le cosmos, et met celles-ci en corrélation avec tout ce qui doit arriver.

Selon moi cette voie quantique nous améne aussi à la découverte d'un Etre cosmique merveilleux que j'appelle "le corps commun christique de l'humanité". En cela je reprends le concept de noosphère :

 

 

La noosphère de Pierre Teilhard de Chardin ou le cerveau collectif

Je comprends mieux pourquoi Teilhard de Chardin a été censuré par ces pairs. Il a tout simplement manqué de discrétion selon le principe que toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire. Il a levé un peu le rideau sur les coulisses. Il est remarquable dans le sens où il a été le premier catholique à faire le lien entre la foi, le christianisme et la science. Tout du moins a-t-il cherché à le faire. Il a cherché à faire le lien de toutes les composantes du phénomène humain qu’il conçoit originellement comme une étape de l’évolution planétaire, menant à une convergence qu’il baptise la noosphère. Voici ce que je considère comme l’apport le plus important à notre époque de Teilhard de Chardin et ce en quoi son oeuvre m’a aidé à continuer mes recherches quand je suis monté à Paris. Depuis l’Antiquité, en passant par le Moyen Age époque où la rotondité de la terre a été acceptée, le concept de conscience collective globale était reconnu. Les peuples ont toujours eu ainsi conscience d’appartenir à un groupe. Le concept de conscience planétaire et cosmique est plus difficile : il ne s’agit plus d’un groupe tribal, mais d’un groupe appartenant à une planète. C’est ce que Teilhard a nommé noosphère pour l’époque contemporaine : elle serait le lieu de l’agrégation de l’ensemble des pensées, des consciences et des idées produites par les cerveaux des hommes constituant l’humanité et ce à chaque instant. Cette notion qui repose généralement sur des conceptions plus philosophiques que scientifiques, fut l’objet de débats très vifs.

Elle est à rapprocher de l’inconscient collectif freudien ou jungien qui inconscient le serait de moins en moins avec l’évolution des connaissances et aussi de la force de l’archétype qui, selon Jung, aurait une action sur les individus et sur le groupe, par la seule force du symbole imaginaire. Cette notion des relations entre le groupe et les individus le constituant a été reprise par les psychologues allemands dans le concept de la Gestalt ou psychologie de la forme. L’une des lois les plus connues de la Gestalt est que la somme des éléments d’un toutconstitue un ensemble indépendant de ces éléments. Il présente à lui tout seul des caractéristiques nouvelles. Autrement dit les lois d’un groupe sont indépendantes de celles des individus qui le composent. Cet ensemble composé des énergies émises par les cellules vivantes rappelle un autre concept important, les champs morphiques ou morphogénétiques, ainsi que le difficile concept des archives akashiques.

Citons Teilhard de Chardin :”

l’avènement de l’homme marque un palier entièrement original d’une importance égale à ce que fut l’apparition de la vie : on peut le définir comme l’établissement sur la planète d’une sphère pensante nouvelle, la noosphère. En elle, l’immense effort de cérébralisation qui commença sur la terre juvénile va s’achever par une symbiose consciente et convergente au profit de l’organisation collective”.

C’est à ce niveau que Teilhard situe l’intellectualité et l’esprit. Selon lui, l’impression d’être un individu unique provient du fait que les différentes parties du cerveau communiquent souvent, rapidement et avec un fort débit d’informations entre elles. Doit-on s’attendre à un changement qualitatif similaire à un changement de phase constatée par les physiciens en laboratoire quand, par exemple, une différence minime de température fait passer l’eau de l’état liquide à l’état de vapeur ? Teilhard pense que oui et que les frontières du Moi cessent à partir d’un certain débit d’échange. Le Jésuite va même jusqu’à supposer que cette augmentation technique du couplage fusionnel entre les individus s’accompagnent d’une solidarité croissante de fait et que celle-ci possède des caractéristiques qui sont exactement celles de l’amour qui anime tout groupe naturel s’il n’est pas manipulé par la peur. La noosphère prépare, selon lui, l’avènement du Christ cosmique qui n’est que la reproduction d’une réalité bien plus ancienne et qui est innée à la nature humaine.

Déjà au début du 20e siècle Teilhard se faisait remarquer en annonçant la globalisation que nous connaissons aujourd’hui. Il a conceptualisé sa noosphère comme un ensemble d’énergies constituant une pellicule de pensées enveloppant la terre et composée de l’ensemble des communications humaines. Selon lui, après une longe période d’hominisation faisant suite aux différentes créations de l’Adam vient une période plus courte mais très puissante de l’humanisation. Les interconnexions amplifiées et en développement exponentiel des communications humaines constituent une sorte de supra-humain dans une sorte de cerveau collectif, cerveau qui participe à la création d’une supra-conscience dans laquelle l’ensemble des petits cerveaux des individus peuvent puiser une connaissance essentielle. Il associe ce développement ultra-rapide des siècles que nous traversons en disant que les consciences individuelles vont faire le même saut quantique que les molécules du physique qui en s’assemblant sont passées brutalement de l’inerte au vivant. 

 

Source : http://www.la-grande-revelation.com/



24/04/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres