Une autre histoire, sur la piste des Dieux

Une autre histoire, sur la piste des Dieux

A l'orée d'un commencement nouveau

barbara031

Barbara Marciniak


Peut-être vous interrogerez-vous ; « A quoi sert ma connaissance ?

Qu’est-ce que ça change pour moi de savoir que je suis membre de la Famille de Lumière ? Que je suis peut-être un Pléiadien ? Que la Terre est précieuse, que je le suis aussi, et qu’en parcourant et en explorant la Terre, je peux découvrir ses secrets dans son infinie majesté, dans ses sites sacrés, dans ses symphonies de cercles chuchotant en silence ?

Que dois-je savoir au sujet des Lézies, de la Déesse et de mon corps ? Et comment mon corps peut-il contenir un espace où d’autres peuvent fusionner et emprunter mon regard ? Si d’autres fusionnent avec moi, verront-ils le même monde que moi ?

Ou alors, est-ce que la fusion avec moi permet l’émergence d’autres mondes où moi-même j’émergerai ? Qu’est-ce que la possession ? Que signifient la fusion et l’émergence sur la Terre en cette époque ? Qu’est-ce que mes glandes ont à voir avec cela et avec mon corps ? Et où la sexualité m’emmène-t-elle dans tout ça ? »

Alors que vous réfléchissez à ces sujets, nous vous demandons à notre tour : « Quelle est la mesure de votre étonnement lorsque vous apprenez à ouvrir vos propres sites sacrés aux secrets de la conscience de votre être intérieur ? Que découvrez-vous lorsque, vous butant à des murailles, vous atteignez malgré tout les mystères les plus profonds en vous-même ? »

Si vous apprenez à transformer l’énergie et à transcender le jugement, vous atteindre un état d’exaltation surpassant le moment pour atteindre un aspect grandiose du temps – un temps dont la structure diffère du vôtre.

Pour vous, le temps est régi par les nombres.

Voici encore l’histoire du douze, appliquée au temps, définissant votre identité à l’intérieur d’un cercle. Ainsi, tout en complètent ce cycle de douze dans ce livre, considérez le temps sous une perspective nouvelle.

Prenez conscience que d’autres formes d’existence utilisent leur héritage mathématique comme langage servant à exprimer une géométrie dans cette structure.

Observez la géométrie du temps, qui relie les cycles que vous croyez extérieurs à vous – la rotation des planètes et de la Lune. La Lune est-elle un ordinateur ? Un œil dans le ciel ? La Déesse mère ? L’abri de bases secrètes ? Une station de ravitaillement ? Une bibliothèque cosmique, une mine de savoir ancien ?

La Lune produit la magie, fait alterner les cycles ; elle est le catalyseur de vos marées internes et la divinité de l’eau, la Grande Mère. Qui est la Lune par rapport au Soleil ? Vous devez explorer la question au cours de votre périple vers la découverte du soi.

Le Soleil est le seigneur maître, le gouverneur de votre système solaire, car qui seriez-vous si ce n’était de la lumière ? Qui détient la lumière ? Et qui, en fait, sont la lumière ?

Qui sont les formes d’énergie environnantes, les planètes majestueuses dont vous concevez l’existence dans votre système solaire, disséminées comme des perles dans l’espace cosmique – joyaux d’une beauté égale à celle de la Terre ?

Certains ridiculiseraient l’idée d’attribuer une intelligence à chacune de ces formes scintillantes dans l’espace. A notre tour, nous qui existons (à plusieurs reprises) sur ces rocs étincelants de l’espace, nous émerveillons de voir ceux qui se ferment aux idées grandioses propulsées vers votre planète à l’époque actuelle.

Ne soyez pas dupes des autorités qui cherchent à vous limiter. Elevez-vous spirituellement ; par votre choix d’une version étendu de la réalité, vous atteignez un état d’exaltation. Vous accordez un rôle accru à toute chose dans votre vie et, ainsi, vous vous retrouvez au cœur de votre propre autorité.

Vous en arrivez au point où, au cours de votre périple vers la plénitude de votre être, en connaissance de toutes ces choses, il est temps de partager avec votre famille et votre société ce savoir qui est vôtre. Plusieurs d’entre vous sont à l’orée de cet instant. Vous avez le devoir de partager votre savoir, non pas en prêchant ou en semant les germes de la peur, ou en cultivant le champ pour l’autre, mais en vibrant de cette plénitude qui est vous.

Vous devez comprendre et embrasser toutes les choses qui constituent cette société, la vie, la mort, la naissance, les enfants, tous les membres de la société, jeunes ou vieux, pas simplement ceux que  vous  considérez comme productifs. Un changement radical surviendra. Avec compassion, mettez en pratique les choses apprises.

Extrait de Terre, clés pléiadiennes de la Bibliothèque vivante – Les Pléiadiens canalisés par Barbara Marciniack page 237.

 

//francesca1.unblog.fr/

Vu sur //www.elishean.fr/

 

© 2013, Les Chroniques d'Arcturius.
Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer sa source originale.



14/04/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres